Aboubacar Sidiki FOMBA, membre du CNT se prononce sur le report des ANR :« Le report était prévisible. La date n’était qu’indicative mais c’est le terrain qui commande »

0
128

Suite à la décision du report  prise par le Panel de Haute personnalité en charge d’organisation des Assises Nationales de la Refondation (ANR), nous avons tendu notre micro à Aboubacar Sidiki Fomba, membre du Conseil  National de la Transition pour recueillir son avis. Il estime que ce report était prévisible au regard d’un certain nombre de facteur.

Aboubacar Sidiki  Fomba est membre du Conseil National de Transition, Président  du parti  Alliance démocratique du Peuple Malien et premier Vice-président du Collectif pour la Refondation du Mali ( Corema). Interrogé  par nos soins sur la décision du report des Assises Nationales de la Refondation initialement prevu pour le lundi 22 novembre 2021, M. Fomba pense que ce report s’imposait au regard d’un certain de facteur. « Le report  était prévisible. Les gens devraient s’attendre à une assise nationale  digne de ce nom .Il ne s’agit pas de faire une assise bâclée. Il faut comprendre  qu’un budget conséquent est prévu.  La date n’était qu’indicative c’est le terrain qui commande », a-t-il affirmé.  Pour lui, il y avait un grand retard dans l’organisation matérielle. A l’en croire, le report s’explique que le minimum de préparation n’était pas fait au niveau des communes. L’organe en charge de l’organisation des Assises devraient commencer par des campagnes d’information,  de communication et de sensibilisation à l’ORTM et d’autres canaux  pour une meilleure compréhension des populations. «La préparation n’était pas à la hauteur », a-t-il déploré .Quant à la finalité des Assises, le Président de l’ADPM estime que l’unanimité n’est pas à rechercher. « On ne cherche pas l’unanimité,  l’essentiel est que les Maliens y participent. Le Dialogue national a été fait,  nous, on a pas participé. Mais, on se soumet au   x résolutions. Notre pays a été effondré. Pour aller à la refondation, il faut faire un travail sérieux. » , a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il a aussi souligné qu’ils ont fait des recommandations aux autorités  tenant compte de la fête de Noel qui coïncide avec les Travaux des Assises alors que nous sommes un pays laïc. « J’apprécie la décision. Cela vaut mieux que de faire des Assises bâclées », Aboubacar Sidiki Fomba.

B. SIDIBE/ Malipost.NET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici