Assemblée consulaire du Mali : Des élections sous le signe du consensus

0
180

L’élection des membres de l’Assemblée consulaire du Mali a eu lieu hier, le 17 janvier 2021. Une seule liste était en jeu à Bamako où l’élection s’est tenue au gouvernorat du district à partir de 7 heures 30 du matin. Selon Cheick OumarSacko, président du Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM), cette élection est placée sous le signe de la cohésion et de l’entente entre les commerçants et les industriels.
« Nous voulons que cette élection soit un exemple pour la classe politique qui verra que les commerçants et les industriels se sont donnés la main pour élire un bureau sans bruit », a commenté Cheick OumarSacko qui est également le président de la Délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie de Bamako(CCIM).
Si à Bamako il y avait une seule liste, dans la région de Koulikoro il y a eu deux listes. A Kayes, il y a deux listes également.A Bamako, l’Assemblée consulaire fait 88 membres, mais dans les régions les quotas sont différents, selonle président du SYNACODEM. Ainsi, Ségou a 36, Kayes a 30, Tombouctou a environ 12.
La seule fausse note est la tentative de contestation qui est menée par un certain Abdoulaye Cissé est due au fait que ce dernier était sur une liste provisoire au nom du forfait service. Selon Sacko, il a été remplacé par MamoudiDabo sur la liste qui a été envoyée au ministère. Ce remplacement s’explique par le fait que les membres du forfait service s’étaient plaints. En dehors de cet incident, il n’y pas de difficultés majeures entre les commerçants et les industriels du Mali dans le cadre de l’élection programmée.
Et si tout se passe bien, le consensus actuel donne plus de chance à Youssouf Bathily, l’actuel président de la Chambre du commerce et des industries du Mali (CCIM). « Je n’ai pas connaissance de quelqu’un qui veut être candidat à la place de Youssouf Bathily », a raconté Sacko. Selon lui, le bilan de Youssouf est positif puisqu’il a construit ou achevé les délégations consulaires de Ségou, Gao et Tombouctou.
Le président des commerçants détaillants assure également que Bathily est en train de construire un centre de formation. Il a doté tous les présidents des délégations en voitures avec carburant. Le président de la CCIM est aussi crédité d’avoir rehaussé la FEBAK à un niveau international. La participation des commerçants et industriels maliens aux foires internationales est aussi citée parmi les progrès réalisés par Youssouf Bathily.
Avec la Covid-19, la CCIM a aussi doté ses partenaires en kits de lavage de main et de gel pour lutter contre la propagation de la pandémie. Mais le véritable combat commence après l’élection des membres des chambres consulaires à partir de cette semaine. Des candidatures peuvent surgir à l’intérieur de la liste consensuelle pour prendre la tête de la CCIM.
Ismael Diarra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici