AU CHAMPIONNAT MONDIAL DES FUYARDS POUR ECHAPPER A LA JUSTICE : Dr Boubou Cissé ou le Usain Bolt malien !

0
189

« A beau chasser le naturel, il revient au galop », disent les vieux sages africains. Cet adage africain décrit parfaitement le comportement honteux de l’ancien Premier ministre du président IBK, Dr Boubou Cissé qui se fait désormais la triste réputation de fuyard à chaque fois qu’il se sent viser par la justice de son pays. Pire, comme quelqu’un qui se reproche de quelque chose, il ne se fait jamais surprendre. Il devient subitement renard et lièvre à chaque fois qu’il est question de procédure judiciaire. Au moindre claquement de doigts, il disparait.
Les Maliens se souviennent encore de comment il a disparu dans l’affaire dite complot contre le gouvernement. Pendant que ses coaccusés se battaient en prison (non pas parce qu’ils n’ont eu l’occasion de fuir) pour sauver leur honneur, lui, (Boubou Cissé) a préféré aller se mettre à l’abri dans un trou de rat tenu discret. Mais, cela ne l’a pas empêché de venir jouer au héro après la fin de l’affaire. Malheureusement encore aujourd’hui, l’on constate que les nombreuses critiques, formulées par ses compatriotes à l’égard de son comportement fugitif et digne d’’une personnalité politique peureuse à l’époque, ne l’ont pas atteintes. Car, aujourd’hui, il est de nouveau déclaré absent au moment même où l’affaire dite avion présidentiel et équipements militaires connait un rebondissement, et dans laquelle affaire son nom est cité parmi les présumés responsables. Sans doute officiellement, il n’est visé, pour le moment, d’aucune convocation de la justice malienne. Toutefois, tout porte à croire aussi qu’il doit des explications à la justice malienne dans ce dossier pour avoir décaissé 25 milliards F CFA destinés à dédommager la société Go Star dans cette affaire. La logique voudrait qu’il se mette à la disposition de la justice malienne qui est aujourd’hui déterminée à faire toute la lumière sur cette plus grosse affaire de corruption de l’histoire du Mali. Cela, même si son entourage veut faire avaler aux Maliens l’hypothèse d’une simple coïncidence entre le début des arrestations et son absence au pays qui serait survenue bien avant. Mais, plus les jours passent sans que les Maliens aient le moindre signe de vie de l’ancien Premier ministre d’IBK, plus l’opinion nationale croient de plus en plus à une fuite intelligente de Boubou Cissé qui a probablement du voir venir de loin la tempête judiciaire en cours. Pour preuve, Dr Boubou Cissé semble bien décider d’éterniser son séjour hors du pays. Du moins jusqu’à la fin de cette autre affaire le concernant. Mais, une chose est sûre si la fuite de Boubou Cissé se confirmait, cela doit être sévèrement sanctionné par l’opinion nationale qui ne doit nullement plus faire confiance à un fuyard.
L’Urd comme bouclier contre la justice ?
Au-delà, beaucoup d’observateurs politiques ont l’intime conviction que les intentions de l’ancien Premier ministre d’IBK ne sont pas bonnes envers le parti de Feu Soumaïla Cissé. Si la majorité des Maliens continuent à croire qu’il a juste suivi la direction du vent, (j’allais dire la destination du pouvoir), des langues indiscrètes dans son entourage parlent plutôt d’une stratégie pour échapper à la justice malienne dans l’affaire de l’avion présidentiel et des équipements militaires dont son nom est cité et qui secoue actuellement la République.
A en croire ces indiscrétions, Boubou Cissé a juste adhéré à l’Urd, un parti qu’il sait influent, juste pour se mettre à l’abri de la justice malienne. Autrement dit, il chercherait, futé qu’il soit, à utiliser l’Urd comme bouclier, un parapluie qui le mettra à l’abri de la forte tornade judiciaire qu’il voyait bien venir de loin. C’est bien malin non?
Youssouf Z KEITA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici