Bokary Tréta, président de l’ex- majorité présidentielle : «L’Alliance EPM n’est représentée dans aucun organe de la transition, en dépit des larges promesses d’une gestion participative et inclusive »

0
116

Hier, lundi 21 juin 2021, l’Alliance « Ensemble pour le Mali » (EPM), dirigée par Dr. Bokary TRETA, a reçu à son siège sis à l’ACI 2000, le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Lieutenant-Colonel Abdoulaye MAÏGA. Au cours de cette rencontre, le président de l’ex- majorité présidentielle a évoqué certaines de leurs préoccupations. « Notre regroupement compte au moins 26 partis politiques. Malgré tout, l’Alliance EPM n’est représentée dans aucun organe de la transition, en dépit des larges promesses d’une gestion participative et inclusive de la transition politique et civile au Mali : Conseil National de Transition, Gouvernement de transition », a déclaré Dr. Bokary Tréta au cours de cette visite de courtoisie du ministre.

«Nous nous réjouissons de cette visite du Chef du département de tutelle d’autant plus qu’elle intervient à un moment charnière de la transition politique et civile de notre pays. Elle nous donne l’occasion, sans nul doute, d’aborder avec vous certaines de nos préoccupations : Notre regroupement compte au moins 26 partis politiques. Malgré tout, l’Alliance EPM n’est représentée dans aucun organe de la transition, en dépit des larges promesses d’une gestion participative et inclusive de la transition politique et civile au Mali : Conseil National de Transition, Gouvernement de transition », a souligné Dr. Bokary Tréta.

Avant de réclamer l’aide publique accordée aux partis politiques. « Nous voudrions insister une fois de plus sur la nécessité de libérer les subventions publiques des partis politiques au titre des exercices 2018-2019. Le financement public des partis politiques est un droit au Mali. L’attitude du Gouvernement s’assimile à une volonté tendant à étouffer les partis politiques. Nous demandons donc l’implication de la tutelle afin de régler cette question existentielle pour les partis politiques au Mali.

D’ores et déjà, la classe politique est en train de se consulter afin d’adopter une position majoritairement partagée sur cette question », a-t-il dit. Dr. Bokary Tréta a réaffirmé avec force que la transition politique au Mali doit être contenue dans les 18 mois. A l’en croire, l’EPM approuve la proposition du chronogramme électoral fait par le ministre, le 15 avril 2021, dans ses grandes lignes en attendant une évaluation objective de sa faisabilité compte tenu du temps imparti et des ressources disponibles. « Dans tous les cas, les élections générales (présidentielle, législatives) doivent être organisées dans le délai de la transition et le nouveau Président investi avant la fin de la Transition », a conclu Tréta.

Dans une interview accordée à la presse, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Abdoulaye Maïga, a fait savoir que les partis politiques sont des partenaires de premier ordre, d’où cette visite de courtoisie. Selon lui, les élections crédibles, justes et transparentes ne peuvent se faire sans cette relation apaisée, sans cette relation de confiance avec les partis politiques. Il a réaffirmé la volonté ferme et inébranlable des autorités de la transition à organiser les élections crédibles, justes et transparentes aux échéances prévues. « Nous en tant que ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation, comptons dans les jours à venir échanger en profondeur avec les partis politiques pour trouver des solutions consensuelles, des solutions pérennes aux préoccupations soulevées », a conclu le ministre.

A noter qu’après sa rencontre avec EPM, le ministre Maïga a également rencontré la COFOF (Coalition des forces patriotiques) et le CNSC (Conseil national de la société civile). D’autres rencontres sont prévues durant la semaine dans le programme du ministre de l’administration.

Aguibou Sogodogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici