Cabale contre Madame Diéminatou Sangaré : Son Segal Aly Diop, un ange protecteur, qu’on veut abattre à tout prix !

0
38

Le succès patent de la ministre de la Santé et du Développement social, Madame Diéminatou Sangaré dérange énormément certains de ses collègues qui n’ont jamais caché leur intention de venir occuper son poste ou de voir étendre leur pouvoir sur son département demeurant d’un des ministères du gouvernement Choguel restés très actifs malgré la conjoncture financière délétère liée à la Covid 19 et à la situation sécuritaire du Mali. Dans leur stratégie lâche visant à détrôner madame la ministre Diéminatou Sangaré, ses détracteurs semblent trouver un raccourci. Celui consistant à nuire à un innocent qui est aussi considéré comme étant l’épine dorsale du ministère de la Santé et du Développement social. A savoir, le Secrétaire général dudit département, Aly Diop dont le seul tort est d’être le metteur en scène des brillantes actions de Madame Diéminatou Sangaré sur le terrain de l’édifice sanitaire nationale. A quoi consiste ce complot déjà en marche ?
Il n’est de secret pour personne que la stratégie consistant à détruire à petit feu la ministre de la Santé et du Développement social, Madame Diéminatou Sangaré est en marche depuis quelques temps. Après l’échec des opérations d’autopromotion auprès du Premier ministre et les campagnes de dénigrement ciblant directement Madame Diéminatou Sangaré, ses détracteurs, passionnés par la gestion chaotique des fonds dédiés à la santé des Maliens, semblent, aujourd’hui, se résoudre à lui couper l’herbe sous le pied en lui privant d’un cadre valeureux et central dans la mise en œuvre de ses actions. Pour ce faire, une stratégie mal conçue « de l’affaiblir avant de l’abattre » a été honteusement mise en marche depuis quelques temps. Et elle vise un cadre digne et efficace de l’administration malienne qui revendique près de quarante ans de bons et loyaux services dans l’administration malienne et plus particulièrement dans la gestion des affaires sanitaires. Il s’agit de l’actuel Secrétaire général du ministre de la Santé et du Développement social qui, à deux doigts de la retraire, n’aspire qu’à laisser un bon héritage (la somme de ses 40 ans de services) à la jeune génération.

Le vil combat de ceux qui veulent nuire à Madame Diéminatou Sangaré
Pour affaiblir Madame la ministre de la Santé et du Développement social, ses détracteurs ont mis en marche une machine consistant d’abord à la priver de son Secrétaire général, un cadre d’une compétence rare et d’une grande expérience dans la gestion des affaires sanitaires au Mali. En effet, depuis quelques jours, ce dernier est au centre d’une campagne de sabotage sur les réseaux sociaux. Et cela à travers des articles signés par de faux noms sous forme de tract et destinés au président de la transition, le Col Assimi Goïta. « Monsieur le Président Assimi GOITA, votre côte de popularité est élevé, mais en train de prendre des coups depuis un certain temps. Il commence à s’abaisser pour plusieurs raisons dont je ne rentre pas dans tous les détails. Mais, le cas du SEGAL du ministère de la santé et du développement social suscite réellement votre implication personnelle. C’est pour cela, je vous interpelle avant qu’il ne soit trop tard ». En ces termes que les détracteurs de Madame la ministre Diéminatou Sangaré introduisent leur lettre dans un esprit clairement affiché d’abattre son Secrétaire général, Aly Diop.
Visiblement à court d’arguments solides pour abattre leur cible, l’auteur déguisé de l’article se livre ensuite à un bricolage argumentaire mettant en évidence son intention et sa passion de nuire injustement.
Plaqué sous le pseudonyme Sinaly TRAORE, il informe le président de la transition en soutenant en ses termes : « Tout d’abord de mémoire de ce Ministère jamais dans son histoire, que le Ministre ne soit pas de la santé parce que poste politique, pas de problème et que le SEGAL en même temps ne soit pas de la santé ça ne s’est jamais produit sauf le temps de cette transition. En un moment donné, au temps d’un ministre de la santé, le SEGAL n’était de la santé, tout le monde médical est au courant comment ça s’est passé ».
Ainsi pour donner une chance à son coup de traite, il s’inscrit dans une logique de mettre la pression sur le président de la Transition, le Col Assimi Goïta en le poussant à la panique et à l’erreur. « Je dois vous interpeller avant qu’il ne soit trop tard parce que ce ministère est un gros ministère, très sensible et stratégique dans le traitement des maladies, la disponibilité des médicaments et la qualité des soins », avertit-il le président de la Transition, sans, en aucun moment, faire référence à une faute objective du Secrétaire général, Aly Diop relatif à son efficacité dans sa mission. Tout ce que l’auteur de l’article (d’ailleurs facile à trouver pour qui connait les jalousies entre Madame la ministre et son ministre délégué) a trouvé comme argument, c’est le fait que Monsieur Aly Diop, le Secrétaire général du département de la Santé, ne soit pas un professionnel de la Santé. Alors question, faut-il être Docteur en médecine pour occuper ce poste ? Sans doute, la réponse est « Non ! ». Car, dans le cabinet du ministère de la Santé, on n’y procède pas à des interventions chirurgicales. Il est plutôt question de gestion et d’administration. Mieux que cela, des non professionnels de la santé sont nommés dans le cabinet du ministère de la Santé sous d’autres cieux et non loin de chez nous. A titre d’exemple, au Sénégal, tout près, un pays aussi considéré comme ayant de la rigueur dans la gestion de l’administration publique, le Secrétaire général du ministère de la Santé et son ministre ne sont guère des professionnels de la santé.
Au-delà, l’homme que le faux nommé Sinaly Traoré accuse de ne pas mériter son poste de Segal au département de la Santé n’a servi, pendant plus de 30 ans de sa carrière de fonctionnaire, que dans le domaine de la santé dans l’administration malienne.
Dans sa croisade contre Aly Diop, Sinaly Traoré excelle dans un autre mensonge grotesque soutenant que le SEGAL, Aly Diop voyage à la place des conseillers nommés à cet effet, qui, à l’en croire, seraient en colère disant que les missions d’un SEGAL sont connues. « Même les secrétaires qui s’occupent des courriers du Ministère de la santé sont en colère », persiste-t-il dans sa méchanceté gratuite.
Toute chose, sans doute, qui est faux !
En effet, après plusieurs recoupements auprès des sources proches du département de la santé, il nous est revenu que depuis l’arrivée de Madame la ministre Diéminatou Sangaré, le Segal Aly Diop n’a voyagé hors du pays, en tout et pour tout, que deux fois. Son dernier voyage en date s’est déroulé au Sénégal où il a été représenté Mme la ministre à sa demande et à la dernière au Sommet Régional de haut niveau sur le VIH en Afrique de l’Ouest et au Centre.
C’est que ses détracteurs sont engagés dans une guerre qui ne dit pas son nom et qui n’est fondée sur aucune raison objectivement valable. Sans compter que leur stratégie d’abattre ce cadre valeureux de l’administration malienne est lâche sur toute la ligne. Car le pseudonyme Sinaly Traoré n’existe pas et n’a jamais existé. Ce nom n’est qu’un prête-nom des gens qui ne sont pas eux-mêmes sûrs de la cause de leur lutte. Sauf qu’en menant leur lutte de caniveaux, ils nuisent injustement à l’image d’un fonctionnaire honnête et digne qui est l’origine de plusieurs grands chantiers sanitaires du Mali parmi lesquels le Plan Décennal de Développement Sanitaire et Social (PDDSS) pour la période de 2014 à 2023 dont il est l’un des principaux artisans. C’est dire que leur combat est vil et honteux !
Youssouf Z KEITA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici