Carte NINA : Les derniers jours de la carte NINA

0
86

La gestion du problème de l’obtention de la carte NINA est un test de la crédibilité du gouvernement de transition. Corruption, passe-droit, spéculations : l’obtention de la carte NINA est devenue un fonds de commerce pour certains agents de l’Etat. Jusqu’à preuve du contraire, les gouvernements successifs du Mali n’ont pas pris au sérieux les problèmes liés à l’acquisition de ce document d’identité devenu la source du malheur de milliers de citoyens.
Tout le monde s’accorde sur le fait qu’à Bamako comme dans les régions, l’obtention de la carte NINA relève du parcours du combattant. Selon des citoyens victimes, de nombreux obstacles à l’obtention du document administratif, tout le malheur est dû à l’association du numéro de la NINA au passeport dont le prix est élevé.
A l’extérieur du pays, le problème est beaucoup plus aigu, selon des sources ben renseignées. Conséquence: des milliers de Maliens établis à l’extérieur sont condamnés à la clandestinité parce qu’ils ne peuvent pas renouveler leurs passeports. Certains ont perdu leurs emplois, d’autres ont été mis en prison faute de pouvoir renouveler leurs documents d’identité à cause de la NINA.
Après plusieurs années de dénonciation, le dossier de la NINA se trouve aujourd’hui sur la table du gouvernement de transition. En effet, le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a présidé, le lundi 29 novembre 2021, une réunion restreinte du Conseil de cabinet sur la problématique de la Carte NINA. À l’entame de la rencontre, le chef de l’exécutif a rappelé que de nombreux Maliens établis à l’étranger ont de gros soucis pour renouveler leur passeport à cause de ladite carte.
Choguel a aussi fait savoir que le gouvernement doit trouver des solutions appropriées pour remédier au problème. Le conseil de cabinet restreint a réuni les ministres en charge de la Refondation de l’Etat, de l’Administration territoriale, de la Sécurité, des Finances, et des Maliens établis à l’extérieur ainsi que le ministre-directeur de cabinet du Premier ministre et le ministre-Secrétaire Général du Gouvernement.
Ismaël Diarra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici