Coup d’Etat : Le CapDH exhorte les autorités judiciaires à se saisir du dossier

0
109

Le Conseil d’Administration du Centre d’assistance et de promotion des Droits Humains (CapDH), après analyse de la situation actuelle du Mali en réunion extraordinaire, s’indigne de la détérioration du climat politique notamment l’arrestation du Président de la Transition, du Premier Ministre et d’autres personnalités et leur mise « hors de leurs prérogatives » à la suite de la publication du décret portant nomination des membres d’un nouveau gouvernement.

Le CapDH s’insurge contre cette énième immixtion de l’armée dans le fonctionnement régulier des institutions républicaines.

Par la même occasion, le CapDH :
– condamne fermement ces actes qui constituent des violations graves des droits humains ;

– exige la libération sans condition de toutes les personnes arbitrairement détenues ;

– exhorte les autorités judiciaires à se saisir de ce dossier ;

– encourage les autorités compétentes à poursuivre le processus de Transition devant aboutir à des réformes majeures susceptibles de renforcer la démocratie et l’Etat de droit ;

– invite les Organisations de la Société Civile à rester mobilisées pour un retour à l’ordre constitutionnel ;

– appelle la communauté internationale à continuer d’apporter son soutien à l’Etat du Mali en cette période difficile qu’il traverse.

Le CapDH suit de près l’évolution de la situation et rappelle que le respect des droits humains est gage d’une paix durable et d’une stabilité constante.

Fait à Bamako, le 25 mai 2021

Président du Conseil d’Administration
Mamadou CAMARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici