CSDM : La condamnation provisoire de Baidy Dramé n’a rien à voir avec son poste de président

0
86

Le bureau fantoche et mourant du CSDM dirigé Mohamed Chérif Haïdara tente de se ressusciter dans une récente affaire judiciaire concernant le président Baidy Dramé. En terme clair, il tente de déformer l’affaire à son profit en distillant de fausses informations sur les réseaux sociaux prétextant que le Président Baidy Dramé a été condamné pour usurpation de fonction. Ce qui est faux et archifaux.

Face à cette confusion entretenue par Mohamed Chérif Haïdara et son clan, le Bureau Exécutif du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne a apporté des éclaircissements. « Le Bureau Exécutif du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne informe l’ensemble de nos compatriotes établis à l’étranger que suite à une plainte pour injures non publiques déposée par l’autoproclamé Président Mohamed Cherif Haïdara auprès du Tribunal de grande instance de la Commune III du District de Bamako contre le Président Baidy Dramé, un verdict en première instance en date du 3 Aout 2021 condamne ce dernier à une peine de 2 ans de prison ferme avec mandat de dépôt et non un mandat d’arrêt international. Aussitôt l’avocat du CSDM National a interjeté appel en instances supérieures (Cour d’appel et éventuellement cour suprême) », précise Mme Maro Dramé, Secrétaire Chargée de la Communication et Porte-parole du Bureau national du CSDM.
Le Bureau Exécutif National du CSDM rassure aussi l’ensemble de la Diaspora malienne que contrairement aux fausses informations distillées çà et là sur les réseaux sociaux le Président
Baidy Dramé a été condamné pour des injures non publiques (chose qui n’a jamais pu être démontrée) et non pour usurpation de fonction.
Pour rappel, l’ensemble des 45 démembrements CSDM issus des cinq continents ont fait bloc derrière le Président Dramé dont le leadership ne souffre d’aucune contestation.
Cette belle unanimité qui fonde la légitimité et la légalité du Président Baidy Dramé n’a pas été remise en cause par Mohamed Cherif Haïdara, qui du reste a soigneusement évité toute confrontation sur le terrain de la légalité puisque disposant d’un faux récépissé qui serait suicidaire pour lui de produire auprès des juridictions maliennes et françaises.
Le Bureau exécutif National du CSDM informe l’opinion publique malienne que suite à ses investigations, Mohamed Cherif Haïdara ne dispose d’aucun document officiel durant les six dernières années sauf un vrai faux récépissé dont la détention causera sans nul doute sa perte dans un avenir immédiat. « Conformément aux lois et textes qui régissent les associations en République du Mali, tous les documents issus de l’assemblée extraordinaire de renouvellement du Bureau CSDM des 28-29 Mai 2021 dûment signés ont été déposés par voie d’huissier au Ministère de l’Administration territoriale. Par conséquent nous attendons des services de l’administration territoriale un récépissé, en bonne et due forme qui ne sera susceptible d’aucune contestation », explique la Porte-Parole du Bureau national du CSDM.
Le Président Baidy Dramé et l’ensemble du Bureau invitent tous les militants et sympathisants des quarante-cinq démembrements à rester dignes et sereins dans l’adversité comme ils ont toujours fait montre et à continuer de faire confiance en la justice de notre pays, le Mali.

Historique du CSDM
Le CSDM a été mis sur les fonts baptismaux en septembre 2015 et a porté à sa tête Mohamed
Hamidou Touré comme Président pour un mandat de 5 ans aujourd’hui décédé, paix à son âme.
« -En décembre 2015 suite à la démission du Président fondateur Mahamane Hamidou Touré, Mohamed Cherif Haïdara s’est autoproclamé Président du CSDM en violation totale des statuts de notre association qui organise la succession du Président dans différents cas de figure (exclusion, démission, décès)
– Monsieur Mohamed Cherif Haïdara a pu obtenir un vrai faux récépissé par le truchement d’un haut cadre de l’administration territoire aujourd’hui décédé en 2021, paix sur lui.
-Ce haut cadre n’était autre que Mamadou Billy Soussoko, Directeur national de l’Administration territoriale, signataire légale de tous les récépissés des associations en République du Mali.
– Comme si cela ne suffisait pas Monsieur Mohamed Cherif Haïdara pour assurer ses arrières a copter feu l’ancien Directeur National de l’administration Mamadou Billy SOUSSOKO dans son bureau illégal du 22 janvier 2021 au poste de 3ème Secrétaire chargé de l’industrie et de la promotion des investissements (Source de conflit d’intérêt)
– A ce jour, conformément aux dispositions légales régissant les associations en République du Mali, Monsieur Mohamed Cherif Haïdara n’a déposé aucun document officiel auprès des services de l’administration territoriale. – Au regard de toutes ces violations flagrantes des statuts de notre association et de celles des lois qui régissent les associations en République du Mali, le Bureau exécutif National du Conseil Supérieur de la Diaspora malienne porte plainte au Tribunal Administratif de Bamako contre Monsieur Mohamed Cherif Haïdara pour détention de vrai faux récépissé et d’usurpation de titre de Président et pour tous les préjudices moraux et financiers causés à notre association faitière », Mme Maro Dramé se rappelle Mme Maro Dramé dans sa correspondance dont nous avons reçu copie.
La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici