CSDM : Les failles du bureau chimérique de Mohamed Chérif Haïdara

0
114

En plein préparatifs de l’AG extraordinaire de renouvellement du bureau CSDM les 28-29 Mai 2021 au Mémorial Modibo Keita organisée par 45 pays, Mohamed Chérif Haïdara adresse une correspondance au Ministère de l’administration territoriale pour certifier son vrai faux récépissé qui n’a aucun support ni la liste de son bureau illégal de janvier 2021 , ni le procès verbal de sa conférence composée des Maliens de l’intérieur dont le plus flagrant est la nomination de l’ancien Directeur de l’Administration territoriale Amadou Billy Soussoko comme 3ème secrétaire chargé de l’industrie et des investissements, la même personne qui a d’ailleurs signé le vrai faux récépissé en février 2016.
Comment comprendre que le bureau illégal en violation des textes du CSDM n’a pas été déclaré au ministère de l’administration territoriale du 22 janvier 2021 à Août 2021 ?
En effet, la loi sur les associations au Mali est très précise 3 mois après la mise en place d’un bureau sans déclaration, ce bureau est caduc.
La principale raison du non enregistrement du bureau de monsieur Haïdara est qu’il est détenteur d’un vrai faux récépissé.
Pour preuve le CSDM-France a assigné au tribunal de la commune 6 en Avril 2021 bien avant la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire de Mai pour usurpation de titre de Président du CSDM, au lieu de fournir le vrai faux récépissé qu’il détient Mohamed Cherif Haïdara donna comme pièce justificative un faux récépissé du bureau de France de ses partisans.
On se rappelle que la justice française avait tranchée cette affaire en faveur de BAIDY Dramé, Président national du CSDM, Président du CSDM-France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici