CULTURE DE LA PAIX AU MALI: Le CAPDH outille 22 enseignants du Groupe scolaire de Sirakôrô Meguetan

0
35

Dans la dynamique de contribuer à cultiver la paix et le vivre ensemble dans le milieu scolaire, le Centre d’Assistance et de Promotion des Droits Humains a initié, du  28 au 29 décembre 2021, un atelier de renforcement des capacités de 22 enseignant sur l’outil  pédagogique «  Objectif- Paix –Mali ». C’était au siège de l’organisation, sis à Kalabankoura .

Former les enfants à vivre en paix, tel est la volonté du Centre d’Assistance  et de Promotion des Droits Humains (CapDH)  en organisant, le 28 décembre 2021, un atelier de renforcement des capacités des enseignants du Groupe scolaire de Sirakôrô Meguetan.

Se confiant à la presse, Neguéting Diarra, Directeur Exécutif  du CapDH, a souligné que l’objectif de cette session est de  renforcer les  capacités des enseignants à l’animation de l’outil pédagogique « Objectif-Paix –Mali » afin de contribuer aux efforts de construction d’une paix durable au Mali.

« Ce qui est visé est la lutte contre la violence en milieu scolaire. Il s’agit en fait d’inculquer aux enfants à bas âge  le vivre ensemble, la cohésion sociale afin qu’ils puissent grandir avec ses habitudes et qu’ils soient des vecteurs de paix partout où ils seront. », a-t-il affirmé. Partant, il a fait savoir que les modules qui seront enseignés sont : la gestion non violente des conflits,  l’amalgame, les différences, mais aussi les droits de l’homme. A l’en croire, le CapDH est  dans cette lancée  depuis un moment qui  leur a valu un prix de la part d’une Fondation’’ Leader pour la paix ‘’. «  A travers ce projet, le CapDH  a été élu par la Fondation  Leader pour la Paix, un prix récompensant les initiatives pédagogiques innovantes d’éducation à la paix et à la prévention des comportements violents à l’adresse de la petite enfance », a rappelé le Directeur exécutif du CapDH.

Il a aussi exprimé le vœu d’étendre à d’autres groupes scolaire à condition d’obtenir d’autres financements. « Nous sommes entrain de serrer la ceinture pour que nous puissions avoir un gros financement nous permettant d’étendre cette formation à plusieurs autres écoles. », a-t-il espéré.

Youssouf Diadié Maïga, chef de Division Curricula recherche-information à l’Académie de Kati, pour sa part,  a félicité le CapDH pour cette initiative à l’endroit des enseignants de l’Académie de Kati. « Le CapDH travaille depuis 2016  avec l’Académie de Kati par rapport à cet outil : Objectif- Paix- Mali. C’est une continuité et non une première », a-t-il affirmé.

Rappelons que ce projet est Objectif – Paix – Mali est soutenu par l’Ambassade de France à travers le Service de Coopération et d’Action Culturelle. (SCAC).

B. SIDIBE/ Malipost. Net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici