DEMOCRATIE ET BONNE GOUVERNANCE : Le réseau ouest- africain des jeunes est né

0
161

Du 26 au 27 mars 2021, la capitale malienne respirait la fraternité africaine à travers le Forum sous régional sur la démocratie et les élections. Initié par AJCAD, il a rassemblé les grandes voix des jeunes des pays membres de l’espace CEDEAO : Y’ en a marre du Sénégal, Balai Citoyen du Burkina Faso, Destin en main de la Guinée Conakry et d’autres mouvements jeunes plus écoutes dans l’espace CEDEAO, Liberia, Ghana, Niger, Bénin ….
Dans le but de contribuer au renforcement de l’exercice démocratique et la bonne gouvernance dans les pays membres de la Cedeao à travers l’engagement civique des jeunes et le partage d’expériences, les sangs neufs étaient en conclave. Ce, du 26 au 27 mars 2021, à l’Hôtel Onomo pour mettre sur fonts baptismaux un réseau avec à la clé une charte qui régirait les élections et la gouvernance si les pays membres de la Cedeao arrivent à apposer leurs signatures sur le document fin.
Il s’agit pour les jeunes de partager leurs expériences et créer une dynamique sous-régionale de suivi des engagements pris par les Etats à travers une stratégie de plaidoyer commune des jeunes venant des 15 pays de la Cedeao.
Dans son intervention, la directrice exécutive de l’Association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (Ajcad), Adam Thiam a laissé entendre que les jeunes de l’espace Cedeao partagent entre autres défis liés à l’éducation, la gouvernance, la participation à l’élection. Elle s’est montrée ravie de voir cette synergie d’actions se créer au Mali. Pour elle, les jeunes seront des vecteurs des valeurs démocratiques au sein des organisations de la société civile et des partis politiques.

Durant deux jours, les participants se sont penchés sur la charte africaine de la Démocratie, la Charte africaine de jeunesse.
Michel Sounkpehou, consultant, a partagé les résultats d’une étude réalisée dans l’espace CEDEAO relative à la participation des jeunes dans le processus électoral. Il ressort de cette étude des défis communs lié à la démocratie et aux élections.
Plusieurs travaux de groupe ont ensuite suivis ayant permis aux participants de faire des partages d’expérience sur les bonnes pratiques relatives à la participation des jeunes dans le processus électoral. En clair, il s’agissait de faire le reporting des bonnes pratiques des jeunes avant les élections, pendant les élections et après les élections pour consolider la démocratie et rehausser le taux de participation.
Aux termes des travaux, l’idée de mettre en place un réseau des organisations ouest africaine de la Jeunesse a pris corps. Elle aura pour mission de mener des actions de plaidoyer en faveur de la vulgarisation de la charte africaine de la démocratie et son respect par les chefs d’Etat.
A noter que la charte, contenant dix points essentiels et à laquelle tous ces jeunes ont adhéré, sera soumise à la signature des gouvernements des pays de la Cedeao.
Le Forum a été sanctionné par une déclaration commune dite « déclaration de Bamako  » et la remise d’attestation de participation.
Youssouf Z

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici