FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA CUISINE AFRICAINE: Enfin, l’art culinaire malien sort de l’ombre !

0
258

Après avoir porté haut le drapeau malien dans le domaine culinaire aux Etats-Unis et dans l’espace EUMOA, Mme Traoré Oumou Traoré, présidente de l’Association des Femmes professionnelles des Métiers de la restauration (Afpromer) et président de la Fédération de l’Industrie de la Restauration a toujours la tête pleine d’idées pour promouvoir et valoriser l’art culinaire malien. Dynamique et créative, elle a lancé officiellement, le 4 vendredi 4 décembre 2020 à L’escale Gourmande, le Festival international de la Cuisine africaine de Bamako (FICAB) dont la première édition se tiendra du 1er au 4 avril 2021 au Musée national.
Le lancement du festival a été fait à la faveur d’une conférence de presse présidée par le Chef de cabinet du ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme et du représentant de l’UUMOA, Baro Moustapha.
Selon l’initiatrice du festival, Mme Traoré Oumou Traoré, le FICAB se donne comme défi à relever à promouvoir et valoriser le consommer malien mais aussi encourager les jeunes maliens à s’intéresser davantage au métier de la restauration. « Au Mali, le secteur de l’artisanat et du culinaire est une mine d’or mais inexploité. Il est important que les jeunes s’y intéressent. Le FICAB sera s’emploiera à cette mission », explique Mme Traoré Oumou Traoré.
Par ailleurs, elle a appelé les restaurateurs à intégrant l’utilisation des TIC dans leurs activités et à renforcer les mesures hygiéniques en cette période de pandémie.
Le représentant de l’UEMOA, Baro Moustapha a insisté sur le consommer malien qui, selon lui, doit aller au-delà du secteur de la restauration. « Le potentiel est là. Nous plaçons beaucoup d’espoir au FICAB. Nous souhaitons sa réussite pour le Mali et pour l’espace UEMOA », a dit Moustaph Baro.
Pour le représentant du ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, le FICAB est une belle initiative qui contribue à favoriser la culture malienne à travers l’art culinaire. « L’ambition est noble car les initiateurs du FICAB rêve de faire de ce festival un cadre d’échanges et partages d’expérience mais de renforcement de la paix et du vivre ensemble. Pour toutes ces raisons, Mme la ministre de la Culture, de l’Artisanat et Tourisme vous rassure de son accompagnement. Je demande aussi à tous les partenaires techniques et financiers de soutenir ce festival et d’encourager activement ses initiateurs », a lancé le Représentant du ministre.
Pour rappel, le thème de la première édition est : « Associons paix, sécurité, stabilité et cohésion sociale à l’autonomisation économique des femmes en lien avec le développement durable par l’art culinaire dans la transformation de l’Afrique ».
Malipost

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici