Fourniture de l’électricité : Les efforts du gouvernement de la transition

0
167

Besoin en énergie pendant la pointe 2021: 400 MW.
Puissance disponible aujourd’hui au niveau de EDM SA: 300 MW soit un déficit à combler de 100 MW.
Pour combler ce déficit :
Plan A pour combler le déficit de 100 MW:
a)
– Importation de l’énergie à partir de la Côte d’Ivoire. C’était l’option dû à un choix industriel qui était déjà là. Elle n’est pas durable, ni honorable, mais était là et devrait nous aider à combler notre déficit en attendant la mise en œuvre de nos moyens propres. Et c’est justement au niveau de ce choix risqué que se trouve la cause des délestages fréquents. Cela malgré toutes les dispositions prises par les deux parties. La cause : des facteurs climatiques qui ont affecté la production et le réseau de distribution du pays. Pour régler tous ces problèmes une équipe de la CIE doit être à Bamako (s’il elle ne l’est pas déjà) pour trouver ensemble les voies et moyens de satisfaire la demande en électricité des populations.
b)
– Mettre en place une synergie avec les privés et pour garantir la disponibilité de puissance. À ce niveau, en dépit des efforts, seuls deux opérateurs ont pu offrir un total de 40 MW ce qui nous mettait pas toujours à l’abri d’un déficit de 60 MW.
Plan B pour combler le déficit de 100 MW:
– Le Ministre s’est attelé à accélérer la construction des sources de production d’énergie dans notre pays pour éviter que le même scénario se reproduise en 2022.
Ainsi les mesures prises :
– Renforcement des capacités de la centrale hydroélectrique de Sotuba, (Sotuba II) qui va passer de 6 à 12 MW,
– Lancement les travaux de construction du barrage de Gouina dont les travaux s’achèveront à la fin de l’année,
– Lancement les travaux de construction de la centrale de 100 MW à Sirakoro,
– Lancement les travaux de construction d’une centrale solaire de 50 MW à Fana,
– Lancement les travaux de construction du barrage de Kenié dans la région de Koulikoro. Avec la fin de ces travaux, notre pays aura en 2022 près de 450 MW dont suffisant pour faire face à la pointe de 2022. Ce sont d’importants investissements qui seront réalisés pour garantir la permanence en électricité et sortir des délestages. Déjà plusieurs travaux sont en cours dont certains au stade de finition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici