HISTOIRE DE LA VRAIE FAUSSE ACQUISITION DES LOCOMOTIVES FERROVIAIRES: Comment Baba Moulaye a trompé le peuple malien ?

0
181

« C’est une bonne nouvelle qui va certainement  booster le secteur des Transports au Mali. Notre pays vient en effet d’acquérir trois nouvelles locomotives.  Le ministre des Transports et du Désenclavement, Monsieur Moulaye Ahmed Boubacar s’est rendu en personne le mardi 24 juillet 2018 à Pretoria en Afrique du Sud pour réceptionner les dites machines », annonçait un confrère de la place. En effet, le journal n’a pas menti. C’est le ministre des Transports et du Désenclavement de l’époque  Moulaye Ahmed Boubacar dit Baba Moulaye qui avait mentir au journaliste et à tout le peuple malien sur cette acquisition qui ne s’est jamais réalisée. Comment il a fait embarquer les Maliens avec lui dans son projet de tromperie concocté avec l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita ?

Propulsé ministre des Transports et du Désenclavement dans le gouvernement I de Soumeylou Boubèye Maïga, Baba Moulaye, visiblement en panne d’inspiration, a très vite décidé d’exceller dans les contrevérités et les tromperies dans l’espoir d’aider à la réélection du président IBK en quête de deuxième mandat. Dès sa nomination, ce baron du RPM multiplie les manœuvres trompeuses autour du vieux projet du redémarrage du train voyageur. Pour ce faire, il monte une stratégie de filouterie grotesque qui  ne laisse aucune chance aux Maliens de découvrir aucune faille. L’on se rappelle de ses nombreuses visites aux cheminots très colères après plusieurs mois sans salaire. Pour preuve, aucun ministre en charge des Transports n’a rendu autant de visites à ces derniers avant lui. Et son seul objectif était de les faire adhérer à son projet chimérique de redémarrage du train voyageur.   

A la tête d’une forte délégation, composée des membres de son cabinet (Magassouba, Cissé, Maiga et bien d’autres), de l’honorable Oumar Traoré alias Gaucher de Goundam (invité spécial), des responsables de Dakar-Bamako Ferroviaire (le sénégalais Joseph Gabriel Sambou, administrateur, Djibril Naman Keïta, responsable administratif et financier, Sory Sambou Diakité, responsable des transports et du matériel, Amadou Cissé, responsable des infrastructures et Alassane N’Diaye, chef service voyageur), le ministre populiste, Moulaye Ahmed Boubacar, se rend le lundi 12 février 2018 à Kayes à bord de train.

Au cours de ce voyage, annoncé comme le redémarrage définitif du train, il se fait accompagner par une trentaine de journalistes, des membres de l’association « le Collectif, sauvons les rails et des partenaires sociaux ». Cela n’était que le commencement de son gros projet de tromperie du peuple malien.

En effet, mardi 24 juillet 2018, le ministre des Transports et du Désenclavement Moulaye Ahmed Boubacar annonce à la suite à Pretoria en Afrique du Sud l’acquisition de trois locomotives.  Pour soutenir sa scène de comédie, le ministre inonde les réseaux sociaux des images de ses locomotives fictives. Des chiffres sont même annoncés par la suite s’agissant leur coût qui est estimé à un plus de deux milliards de F CFA. Selon le ministre, cette acquisition  a été rendue possible grâce à un partenariat entre le Mali et la Société Emiratie Dubaï Port Word. Pour le besoin, il fait de l’Ambassadeur du Mali à Pretoria Son Excellence Monsieur Mahamane Aoudou Cissé et du Senior manager Business Development de DPW, Mohamed IsmaÏl  ses complices. « Pour un coût à l’achat estimé à quatre (4) millions de Dollars, (soit un peu plus de 2 milliards de francs CFA) ces trois locomotives iront  à la Société du Patrimoine Ferroviaire du Mali (SOPAFER) pour le grand bonheur des populations riveraines des rails et de toute la région de Kayes, ainsi que des opérateurs économiques et commerçants maliens », disait à l’époque un confrère dans ses colonnes.

A l’époque, le ministre se plaisait même de rappeler que c’est lors d’une de ses visites aux Émitats Arabes Unis que le Président IBK avait plaidé pour ce projet qu’il considère comme prioritaire auprès des partenaires Émirati. « Il m’a instruit de tout faire pour sa concrétisation. C’est alors que s’en sont engagées entre les deux parties des négociations, certes longues, mais aujourd’hui concluantes », avait soutenu le ministre Moulaye Ahmed Boubacar qui disait n’avoir  ménagé ni son temps ni son énergie pour que cette promesse présidentielle soit tenue.

Mieux, il annonçait avec tambour et trompette que dans les semaines à venir, des techniciens maliens iront en Afrique du Sud pour leur formation afin de s’approprier maintenance surtout des nouvelles machines.

Au passage, le ministre avait même vanté  la qualité de ces machines construites par la société ‘’Transnet Inrgenering’’ qui a plus de 150 d’expérience dans la fabrication de locomotives.

Plus de deux ans après cette annonce faite aux Maliens par l’ancien ministre de Transports et du Désenclavement, Baba Moulaye, ces derniers attendent toujours de connaitre la couleur de ces trains. Conclusion : le ministre Baba Moulaye s’est bien moqué des Maliens. Tous ses agissements n’étaient que mensonge et tromperie !

YZK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici