KOUTIALA : Les paysans réclament des droits à Choguel

0
151

Alors que le monde paysan est sur le point d’être en ébullition une fois de plus, le Premier ministre Choguel Kokala Maïga s’est rendu auprès des paysans de la région de Sikasso. A Koutiala, le Premier ministre a souhaité que la population témoigne à la fin de la Transition que la Transition a accompli sa mission historique grâce à un soutien populaire. Mais en attendant, le gouvernement doit trouver des réponses aux interrogations des producteurs de coton. Selon les leaders des paysans de Koutiala, la campagne cotonnière a été difficile l’année dernière, et il y a des raisons à cela.
Les assises nationales sur le coton ont été organisées, et il a été prévu que les recommandations soient appliquées. Le but des assises, c’est de reconnaitre l’importance de la place du coton dans le pays et chercher des solutions aux difficultés. S’adressant aux hôtes, un leader paysan a affirmé qu’il est dit « que celui qui porte atteinte aux recommandations doit aussi subir les conséquences de son acte ».
Il avait été convenu qu’avant le 30 avril, des mesures devraient être prises conformément aux recommandations. Mais nous sommes en août, les paysans n’ont pas eu ce qui leur a été promis. Or, il était prévu que toutes les recommandations seront mises en œuvre. « Nous demandons au ministre de nous édifier puisque l’agriculture ne peut avancer sans l’entente, le pays non plus ne peut pas avancer sans la vérité ».
Les producteurs de cotons attendent donc l’application des recommandations des assises nationales sur le coton. En attendant, beaucoup ont montré aux autorités qu’ils ne sont pas contents. Pour cause, l’entente au sein des organisations paysannes est loin d’être une réalité. Mais la communication officielle autour de la visite du Premier ministre ne laisse rien voir de cette tension.« En souhaitant la bienvenue au Premier ministre et à sa délégation, le maire de la capitale de l’or blanc n’a pas caché la satisfaction de la population de voir le Premier ministre au contact des acteurs sur le terrain », une publication de la cellule de communication du Premier ministre.
Selon la même source, cette satisfaction était partagée par le représentant de la chambre d’agriculture locale. SanoussiBouya Sylla, le président de l’Assemblée permanente de la chambre d’agriculture du Mali(APCAM), a d’abord remercié les populations de Koutiala pour l’accueil réservé à la délégation avant d’annoncer l’engagement des producteurs de coton à battre les records au terme de la campagne agricole en cours.
Il s’est dit fiers d’entendre le Premier ministre affirmer la pleine disponibilité du gouvernement d’accompagner les producteurs. La réponse de Sikasso, dira le président de l’APCAM M, est historique et fonde à engager tous les acteurs du monde rural à soutenir la Transition.En réponse, le Premier ministre a affirmé toute sa satisfaction de voir des acteurs mobilisés et engagés comme pour donner la preuve que la détermination paye.
En tant que chef de l’exécutif, ChoguelKokallaMaïga a informé ses interlocuteurs sur le sens de sa mission. « Je suis venu dans cette mission sur instruction du Président de la Transition qui entend que le gouvernement soit un gouvernement de terrain, un gouvernement d’action », a-t- il déclaré.
Le chef du gouvernement a aussi affirmé être venu connaitre les préoccupations des paysans, le type d’Etat qu’ils veulent. Il a déclaré être venu au nom du Président de la transition informer les populations de la région sur le Plan d’Action adopté par le CNT. «Le Mali nouveau, c’est à vous de le proposer. Cela passera par les Assises Nationales de la refondation. Des Assises que nous voulons légitimes et inclusives. Pour réussir ce challenge nous avons besoin de vos bénédictions », a laissé entendre ChoguelKokallaMaiga.
Ismael Diarra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici