Le président du Tchad, Idriss Déby, est mort des suites de blessures reçues au front

0
235

Un conseil militaire dirigé par un de ses fils, Mahamat Idriss Déby Itno, général quatre étoiles à 37 ans et commandant de la garde présidentielle, est chargé de le remplacer.
Idriss Déby, né le 18 juin 1952 à Berdoba, est un homme d’État tchadien, président de la République depuis le 4 décembre 1990. Le 2 décembre 1990, avec l’appui de la France, il chasse du pouvoir Hissène Habré et le remplace le 4 décembre avec le titre de président du Conseil d’État.
Il est ensuite désigné président de la République du Tchad le 28 février 1991 après l’adoption de la Charte nationale. Il remporte les élections présidentielles de 1996, 2001, 2006, 2011, 2016 et 2021. Le 30 janvier 2016 il est élu président de l’Union africaine pour un mandat d’un an. Il meurt au front face à une rébellion armée venue de Libye.
Idriss Déby (arabe tchadien : إدريس ديبي), né le 18 juin 1952 à Berdoba3 (au sud-est de Fada) et mort le 20 avril 2021 au nord du pays, est un officier et homme d’État tchadien, président de la République du 4 décembre 1990 jusqu’à sa mort le lendemain de sa réélection présidentielle, en avril 2021.
Musulman, fils d’un berger pauvre du clan bideyat faisant partie du groupe ethnique zaghawa que l’on trouve des deux côtés de la frontière tchado-soudanaise5,6. Les Zaghawas sont proches du peuple Toubou.
Après avoir passé son baccalauréat, il entre à l’école d’officiers de N’Djaména puis obtient en 1976 une licence de pilote professionnel en France (spécialité transport des troupes3)7,8,5 à l’Institut aéronautique Amaury de la Grange

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici