MALI-CEDEAO: Les autorités maliennes un peu déçues des décisions de l’organisation, mais disposées à maintenir le cap

0
23

Les chefs d’État et de gouvernements de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui étaient en sommet le dimanche dernier, ont pris certaines décisions qui ne sont pas du tout appréciées par les autorités de la Transition malienne, puisque ne reflétant en rien les aspirations profondes du peuple malien et les efforts déployés au quotidien par les autorités de la Transition pour le grand retour du Mali dans le concert des Nations. Bamako reste cependant disposé au dialogue… Tel est la quintessence d’un communiqué produit à cet effet !

Pour rappel, à l’issue de son sommet extraordinaire du dimanche dernier, les chefs d’État et de gouvernements de la CEDEAO, ont pris des «sanctions, avec effet immédiat à l’encontre des individus et groupes identifiés, y compris l’ensemble des Autorités de Transition et les autres institutions de Transition et aux membres de leur famille, à savoir l’interdiction de voyager et un gel de leurs avoirs financiers». La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se propose en outre d’imposer des «sanctions supplémentaires lors de sa prochaine session ordinaire, le 12 décembre 2021, si la situation persiste».

Le gouvernement du Mali «regrette les décisions prises lors de ce sommet, qui ne tiennent pas suffisamment compte des aspirations profondes du peuple malien et des efforts déployés au quotidien par les autorités de la transition», a indiqué le ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, Abdoulaye Diop, dans un communiqué produit à cet effet. Le gouvernement malien «réitère sa volonté de poursuivre le dialogue avec la CEDEAO en vue de permettre la tenue d’élections libres et crédibles dans les meilleurs délais», note le ministre des Affaires Étrangères.

 

Ces décisions prises par la CEDEAO contre le Mali suscitent aujourd’hui colère et indignations chez les peuples africains qui regrettent que l’organisation œuvre uniquement pour des chefs d’État qui ne sont que des marionnettes au service de l’occident, plus précisément de la France ! D’où ce cri de cœur et cette marque de compassion de Oumarou Abdourahamane, un frère du Niger voisin, qui appelle les Maliens au courage et à la résistance, que nous vous proposons ici.

«Honte à la CEDEAO ! SOUTIEN AU MALI» !

 

Peuple frère du Mali, Digne Peuple du Mali, Dignes descendants de Soundiata Keita, de Kankan Moussa, de Soni Ali Ber, d’Askia Mohamed, de Cheikou Amadou, El Hadji Omar Tall, continuez votre Révolution que vous avez entamée…. Peuple Digne du Mali, écoutez tous les matins votre Hymne national et honorez tous les matins la mémoire de MODIBO KEITA !
 » À ton appel Mali,

Pour ta prospérité,

Fidèle à ton destin,

Nous serons tous unis,

Un peuple, un but, une foi,

Pour une Afrique unie,

Si l’ennemi découvre son front,

Au-dedans ou au-dehors,

Debout sur les remparts,

Nous sommes résolus de mourir,

Pour l’Afrique et pour toi Mali,

Notre drapeau sera liberté,

Pour l’Afrique et pour toi Mali,

Notre combat sera unité,

O Mali d’aujourd’hui,

O Mali de demain,

Les champs fleurissent d’espérance,

Les cœurs vibrent de confiance …. ».Soyez Dignes et ne Lâchez rien car vous êtes déjà sur la bonne voie de la Libération … Si vous réussissez, d’autres pays également auront le courage d’affronter et de se débarrasser de ce maudit joug de l’impérialisme ! Encore une fois Honte à la CEDEAO, HONTE à la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ! Soutien au peuple Malien, soutien aux autorités la Transition, Soutien au Colonel Assimi Goita ! Bon courage,Vôtre frère du Niger, Votre serviteur Oumarou Abdourahamane».

Par Moussa DIARRA

SourceL’express de Bamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici