MALI : La Trijeud- Mali lance la deuxième phase du projet Justice Paix – Mali

0
83

Dans le cadre de la poursuite de ses actions d’assistance et de promotion des droits humains, la Tribune Jeune pour le Droit au Mali ( Trijeud-Mali) a officiellement lancé, le mercredi 13 avril 2022,  la deuxième phase de son projet  Paix- justice-Mali 2 dont l’objectif global est d’apporter un soutien efficace  aux victimes des violations des droits humains dans le processus de justice transitionnelle . C’était au siège de l’organisation, sise à l’ACI 2000.

C’est parti depuis le 13 avril 2022, la deuxième phase du projet Paix justice Mali, un projet mis en œuvre par la Tribune Jeune pour le Droit au Mali pour soutenir les victimes de violations des droits humains dans le processus de justice Transitionnelle au Mali. Le point de presse consacrant le lancement officiel dudit projet s’est déroulé  au siège de l’organisation en présence du personnel de la Trijeud-Mali, du représentant de la Commission Justice et réconciliation  (CVJR) , de la Présidente des Femmes victimes de violences dans les régions du Nord et quelques victimes.

Dans sa note introductive,  Abdrahamane Haïdara, Président de la Tribune Jeunes pour le droit au Mali (Trijeud-Mali) a  rappelé que l’organisation a pour mission d’appuyer les actions des autorités nationales  et de la communauté internationale dans le cadre de la promotion des droits humains, de la démocratie et de l’état de droit  et au renforcement de capacités intellectuelles et professionnelles des jeunes.

Dans sa présentation du projet, Amadou Maïga, Coordinateur du projet justice  paix -Mali 2, a rappelé que ce projet est une initiative de la Trijeud-Mali, financé par  Africa Transitional Justice Legacy Fund (ATJLF),  l’objectif du projet est de venir en aide aux victimes de la crise du nord notamment de la crise du Centre. A l’en, il s’agit de les apporter un appui dans el cadre de la prise en charge multidisciplinaire.  «  Les activités prévues sont au nombre de cinq : 1.  La première activité  consiste à organiser des campagnes de sensibilisation sur la justice transitionnelle, 2. Accompagner les victimes à saisir la justice,  3.organiser des émissions radiophoniques,  4.l’assistance psycho-sociale  des victimes, 5.l’assistance juridico-judiciaire des victimes », a-t-il déclaré.

Se prononçant sur les questions concernant le  bilan de la première phase, Amadou Maïga, Coordinateur du Projet  a fait savoir que la Trijeud-Mali a accompagné au titre de la première phase 1200  victimes regroupant les trois zones d’interventions du projet ( Bamako, Gao, Mopti) ,  porter assistance psycho-social  à 36 victimes  y compris leur prise en charge ; sensibilisé  plus de 1200 victimes sur la justice transitionnelle ; réalisées 9 émissions radiophoniques.

S’agissant des difficultés, il dira qu’à l’interne, le budget pour l’exécution de certaines activités posait problème. Car, dit-il, c’est le terrain qui commande souvent. « Des ajustements ont été fait avec la flexibilité du partenaire », a-t-il précisé, ajoutant aussi que l’accès à certaines victimes n’était pas aussi facile. « Certaines victimes pensaient aussi qu’on a de l’argent lors que ce n’était pas le cas », a-t-il fait remarquer.

Rappelons que l e projet est d’une durée de 12 mois  d’un coût global de 28 millions de Franc CFA  avec comme zone d’intervention : Bamako, Mopti.

  1. SIDIBE

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici