Mali : le Conseil National de Transition veut offrir aux anciens présidents de l’Assemblée Nationale des avantages colossaux à vie

0
142

Au moment où les revendications catégorielles montent d’un cran avec un préavis de grève de 5 jours de la plus grande centrale syndicale déposé sur la table du Gouvernement, le Conseil National de Transition manœuvre à l’adoption d’une proposition de loi accordant des avantages colossaux aux anciens présidents du perchoir ou tout autre organe parlementaire ou législatif.

« Ce Conseil National de Transition est un désastre », a posté un internaute, qui comme des nombreux maliens, ont fait la découverte d’une proposition de loi portant régime spécial de pension de retraite et autres avantages accordés aux anciens présidents de l’assemblée nationale et à tout autre organe parlementaire ou législatif. Ce texte que beaucoup qualifient de scandaleux est porté par Magma Gabriel Konaté, membre du Conseil National de la Transition.

Cette proposition de loi qui a fuité sur les réseaux sociaux accordera aux sept personnalités concernées, si elle est adoptée, les avantages suivants : « Un passeport diplomatique, deux agents de sécurité, un véhicule avec chauffeur, la domesticité des indemnités de logement, d’électricité, d’eau et de téléphone ainsi que la prise en charge complète des frais médicaux » dont l’incidence financière est énorme sur le budget national.

En plus, l’article 3 de ladite proposition de loi précise que les avantages susmentionnés « sont cumulables avec d’autres pensions ».

Il a suffi de quelques fractions de seconde après la fuite pour que les réactions pleuvent contre sa possible adoption. « Une transition ne devrait-elle pas se passer dans des conditions modestes et alléger les charges du contribuable ? », s’interroge un internaute qui s’insurge contre les membres du conseil national de transition « Non seulement vous manquez de légitimité, de par vos agissements, vous n’incarnez en rien le changement, la refondation… tant prônée par le peuple, vous constituez un problème de plus aujourd’hui pour les maliens et vous n’êtes pas meilleurs que vos prédécesseurs ».

Le Président du CNT, Colonel Malick Diaw, qui constitue le principal bénéficiaire de cette loi, semble laisser le soin à Magma Gabriel de tirer les ficelles.

Porté à la tête de l’organe législatif de la transition par ses pairs, le Colonel Malick Diaw a usé de son influence au sein de la junte en violant les deux décrets de nomination et de répartition des membres du CNT.
Les nombreuses dénonciations à travers la presse et par toutes les tendances des forces vives n’ont pas suffi à le faire fléchir qui, aujourd’hui, a un CNT acquis à sa cause, et qui n’hésitera pas à voter en faveur de l’adoption de cette proposition de loi portant régime spécial de pension de retraite et autres avantages accordés aux anciens présidents de l’assemblée nationale et à tout autre organe parlementaire ou législatif.

Mais, au regard des tensions qui montent contre les autorités de la transition avec la multiplication des préavis de grèves, notamment celui de l’UNTM, les instigateurs de cette proposition de loi veulent prendre du recul. « Ils ont sursis à cette proposition de loi pour le moment », nous confie un membre du CNT, qui, visiblement semble opposé à ce texte.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici