Politique : Boubou Cissé, quel avenir politique ?

0
164

Selon l’ancien Premier ministre Boubou Cissé, la décision de la Cour Suprême vient mettre un terme définitif à une sinistre affaire. Il a souhaité que cela puisse mettre fin aux persécutions inutiles et tentatives d’atteinte à l’honneur et à la dignité des personnes poursuivies dans le cadre d’un complot imaginaire. « Je salue cette décision de justice qui va permettre à des innocents, Mohamed Youssouf Bathily, Vital Robert Diop, Youssouf Kansaye, Mamadou Koné et AguibouTall, abusivement détenus depuis près de quatre mois, de recouvrer la liberté et de retrouver leurs familles », indique le communiqué.

Plus rien ne s’oppose à la volonté de Boubou Cissé de se présenter à la présidentielle de 2022. En tout cas, l’affaire concernant les personnalités arrêtées par la Sécurité d’Etat. Sauf s’il est poursuivi dans d’autres affaires, Boubou Cissé a maintenant la voie libre vers la présidentielle. Il lui reste la possibilité de consolider ses relations au sein des formations politiques qui ont besoin d’une figure symbolique.
L’ancien Premier ministre a donné signe de vie le 19 avril 2021, après la libération des personnalités poursuivies pour tentative de déstabilisation de la transition. Dans un communiqué, l’ancien patron de la primature a indiqué que la Cour Suprême du Mali a rejeté le pourvoi inscrit par le Procureur Général près de la Cour d’Appel de Bamako. Ce pourvoi avait été fait contre l’arrêt du 2 mars 2021 de la Chambre d’Accusation de la Cour d’Appel de Bamako ayant annulé la procédure et ordonné la mise en liberté de tous les inculpés dans l’affaire dite de « déstabilisation de la transition et de complot contre le gouvernement ».
Boubou Cissé a expliqué qu’il a toujours exprimé sa confiance en la justice de son pays qui vient encore une fois de prouver son indépendance et sa crédibilité.
« C’est l’occasion pour moi de remercier vivement nos avocats pour leur engagement et leur professionnalisme, et saluer pour leur courage et leur sens du devoir les hauts magistrats, tant du siège que du Parquet, qui ont su se montrer dignes de leur sacerdoce », poursuit le communiqué de l’ancien Premier ministre.
Cissé qui ne cache pas son intention de se présenter à la présidentielle de 2022 a également fait savoir qu’il veut se battre pour la cause du Mali. « Je tiens encore une fois à assurer les autorités de la Transition et le peuple malien de ma loyauté et de ma disponibilité à toujours servir les intérêts du Mali », annonce le communiqué. L’ancien Premier ministre a aussi salué la mobilisation générale, à l’intérieur comme à l’extérieur du Mali, pour défendre sa cause. Il s’agit des hommes d’Etat, des hommes de médias et de simples citoyens, « qui se sont mobilisés pour faire triompher, au-delà de nos personnes, les idéaux de justice, de vérité et de démocratie », affirme-t-il dans le communiqué.
Ismael Diarra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici