Précampagne : L’ingerence des soi-disant milliardaires

0
144

Prétendus milliardaires, des hommes se sont lancés dans la politique en croyant pouvoir damer le pion aux vieux routiers. Se rêvant des destins à la Patrice Talon, il se prennent au sérieux et multiplient les déclarations et les gestes qui surprennent et parfois fâchent. A la veille de la présidentielle de 2022, plus rien ne semble retenir ces riches hommes d’affaires devenus politiques par la force (ou plutôt la faiblesse) des choses. Beaucoup parlent de l’un d’entre eux, Aliou Boubacar Diallo, qui vient de se créer des détracteurs à travers sa dernière sortie sur les ondes d’une radio locale.
Sans sourciller, ce « néophyte » en politique a déclaré que sa place de deuxième à la présidentielle de 2018 lui a été volée par feu Soumaila Cissé, alors candidat de l’URD. Il n’en fallait pas plus pour que Aliou Diallo dégringole dans l’estime des Maliens qui le pensaient intelligent et sage pour ne pas dire autant de mal d’un défunt. En effet, Aliou Diallo n’a apporté aucune preuve de ce qu’il a avancé. Par ailleurs, on sait qu’il n’est pas aussi populaire que feu Soumaila Cissé qui a bataillé pendant longtemps sur le terrain politique avant lui. Est-ce de la mégalomanie ou du mépris ?
Plus grave, le patron de l’ADP Maliba aurait mieux fait de se taire par rapport ses révélations sur Amadou Thiam, le jeune ministre de la Réforme des Institutions sous IBK. Les Maliens ont mal apprécié la façon dont il a parlé de l’argent qu’il payait à ce jeune politicien qui a beaucoup donné à l’ADP Maliba. Avec un mépris à peine dissimulé il a affirmé qu’il donnait 3 millions par mois à son ancien compagnon.
L’autre énormité servie concerne sa “ capacité à fournir de l’électricité à tous les Maliens sans être au pouvoir” à travers son projet d’hydrogène.
Ces derniers temps, le fondateur de l’ADP Maliba tente de politiser le dossier de l’hydrogène naturel en faisant des publications et des sorties médiatiques. S’il a la possibilité de donner de l’électricité à tout le Mali, il ne devrait pas attendre d’être élu président de la République avant de la faire. D’ailleurs, il a bien plus à gagner à réaliser le projet avant, ce qui serait un atout de taille pour séduire la population ou au moins devenir un des hommes les plus riches d’Afrique.
Mais au lieu de cela, Aliou Diallo se fait passer pour une victime d’une prétendue pègre intellectuelle dont le cerveau serait un Français.

Les milliardaires qui cherchent le pouvoir poussent l’insolence jusqu’à une tentative de subversion du personnel éducatif à Mopti. Cela est l’œuvre du clan Seydou Coulibaly, PDG de l’entreprise CIRA, candidat autoproclamé à la présidentielle de 2022. Dans la ville de Mopti, des collaborateurs de Seydou Coulibaly ont convoqué des directeurs de structures publiques chargées de l’éducation dans le but de les convaincre de faire sortir les élèves afin de réserver un accueil gigantesque à un généreux donateur au Stade Barema Bocoum.
Malheureusement, l’essai a été un fiasco. La colère des directeurs contactés pour la réunion a été vive. Ces pratiques qui consistent à mobiliser les élèves pour la cause politique sont malheureusement en train de revenir à cause des milliardaires qui savent qu’ils n’ont aucune base électorale. Autre écart de conduite de Seydou Coulibaly, c’est la distribution de vivres portant les symboles de son mouvement politique Benkan Koura ainsi que les deux 20.000 fcfa proposés à ceux qui devaient aller remplir le stade.
Cela fait dire à certains que “les milliardaires” n’ont ni base politique, ni programme. Tous ont prospéré à l’ombre de leurs complices politiques à travers les différents régimes depuis 1992. Il faudra s’attendre à une réaction des officines politiques traditionnelles. Non seulement ça jasera, voire ça balancera, mais certains devraient méditer sur le cas Moshood Abiola du Nigeria.Au demeurant, si l’argent devait être le déterminant majeur, les narcos sont beaucoup plus riches que messieurs Coulibaly et Diallo.
Ismael Diarra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici