PRESIDENCE DU CNPM: Mamadou Sinsy délogé par la justice ; Diadié installé

0
196

Le tout nouveau Président élu avec fracas, Diadié dit Amadou Sankaré, a occupé le trône du Cnpm comme le recommande l’ordre normal du processus électoral du patron des patrons du Mali. Dans son discours d’installation, il a lâché que les élections sont derrière  lui et son bureau. L’espoir de son challenger, Mamadou Sinsy Coulibaly a donc diminué comme la peau de chagrin. Ce,  avec l’application de la décision de justice.

Ce lundi 12 octobre 2020, devant un boulevard d’hommes de médias, Diadié dit Amadou Sankaré a été installé, confortablement, dans son fauteuil de Président du Cnpm.

Faut-il le rappeler, des 155 délégués autorisés à voter, Diadié dit Amadou Sankaré a raflé la majorité des voix en recueillant 89 sur 107 votants contre 1 pour le Président sortant, Mamadou Sinsy Coulibaly. Ce vote a eu lieu le  samedi 26 septembre 2020. Il n’est caché à personne dans ce pays que le Président sortant aussi, qui ne s’est pas encore avoué vaincu, a organisé à son tour son scrutin, le jeudi 8 octobre 2020. A l’issue de cette élection, ce dernier a été déclaré élu avec 102 voix sur 107 votants.

La justice a tranché !

Le bâtonnier, Kassom Tapo, le Conseil de Diadié Sankaré, a adressé une requête gracieuse au Président du Tribunal de Première Instance de la Commune IV du district de Bamako pour lui expliquer le déroulement des faits.

Mamadou Sinsy qui continuait toujours à bloquer l’entrée de la structure, a été désagréablement surpris par l’ordonnance n° 180 du Tribunal de Grande Instance de la Commune IV du district de Bamako qui autorise Diadié et son bureau à pénétrer dans les locaux de la structure. « Nous, Président du Tribunal de Grande Instance, vu la requête qui précède, les moyens y invoqués et les textes de loi, autorisons Monsieur Diadié dit Amadou Sankaré, Président élu du Conseil national du Patronat du Mali (Cnpm) et les membres de son bureau élus à pénétrer dans les locaux situés au siège dudit Conseil sis à l’ACI 2000, à s’y installer et exercer leurs fonctions à compter du 10 octobre 2020 ; disons qu’il sera en tant que besoin assisté de la force pour y procéder ; disons que la présente est exécutoire en application de l’article 501 alinéa 2 CPCCS », lit-on dans l’ordonnance dont nous nous sommes procuré une copie.

Pour les besoins de la cause, le Président du Tribunal a désigné Maître Moussa Berthé, Huissier Commissaire de Justice pour formalisation et exécution de l’ordonnance.

Diadié installé confortablement pour les 5 prochaines années

Le mandat du Président sortant ayant expiré le 10 octobre à minuit,  le nouveau Président doit prendre fonction le 12 octobre. Ce calendrier a été respecté au pied de la lettre. Depuis cette date, Diadié dit Amadou Sankaré préside aux destinées de l’organisation des patrons du Mali.

Le nouveau Patron des patrons est apparu au grand jour, solennel dans son boubou blanc,  avec l’ensemble de son bureau face aux caméras. C’était dans l’objectif de prononcer son tout premier discours avec le papier en main après une concertation entre les membres du bureau.

Dans son intervention, Diadié dit Amadou Sankaré, comme pour dire qu’il n’est pas un ingrat, s’est attelé à remercier tous pour la confiance placée en sa « modeste personne » pour présider aux destinées du Conseil national du patronat du Mali (Cnpm) durant les cinq prochaines années.

C’est un Président du Cnpm qui prend déjà la mesure de la lourde responsabilité  qui est la sienne. Il déplore aussi les malheureuses incompréhensions qui ont émaillé le processus du renouvellement du bureau.

Diadié Sankaré met les élections derrière et fait face à l’urgence et aux défis qui l’attendent ainsi que le poids de la responsabilité face à la situation de crise que traverse le Mali et le rôle attendu du secteur privé pour en sortir la main dans la main.

Il a rendu un vibrant hommage aux doyens qui l’ont précédé à la tête du Cnpm. Il citera feu Moussa Balla Coulibaly et Mamadou Sidibé, avant de mentionner Mamadou Sinsy Coulibaly qui, selon lui, a su maintenir le flambeau au cours des cinq dernières années. Diadié Sankaré lui tend une main fraternelle et l’invite à apporter sa prière à la consolidation et la pérennisation de l’organisation dans l’attente et la sérénité.

Pour Diadié Sankaré, avec la conjugaison des efforts, les défis seront relevés. « Le secteur privé malien a besoin de s’unir dans toute sa diversité en vue de créer une force commune capable de porter sa voix sur les chantiers clés tels que l’amélioration du cadre des affaires, la levée de tous les obstacles au développement des activités économiques, l’exploitation optimale des innombrables atouts et avantages économiques dont jouit le pays à travers un partenariat public-privé dynamique et gagnant-gagnant », a laissé entendre le Patron des lieux.

Bazoumana KANE

Malipost

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici