PRIX DES DENREES DE PREMIERES NECESSITE : Le Gouvernement met en garde les contrevenants aux prix fixés

0
55

Le Ministre de l’Industrie et du Commerce, Mohamoud Ould Mohamed  a animé, le vendredi 19 novembre 2021, sa traditionnelle  conférence de presse depuis le début de la flambée des prix des denrées de premières nécessités. Il annoncé au cours de cette rencontre avec les medias que le prix du pain est de 250F et que les contrevenants s’exposent à des sanctions. C’était dans la salle de conférence du Département. Il était entouré en cette circonstance par plusieurs acteurs  intervenants dans la chaîne d’importation et de commercialisation des produits.

D’entrée de jeu, le ministre a rappelé que la stabilisation des prix des produits de première nécessité demeure une des préoccupations majeures du Président de  la Transition. Cette préoccupation, poursuivra-t-il, se trouve  réaffirmé dans le plan d’action du Gouvernement dirigé par Dr . Choguel Kokalla Maïga. « C’est la raison pour laquelle le gouvernement a marque son accord pour l’octroi d’une subvention  sous forme  de réduction  de 50% de la base taxable à l’importation  de 300 000 tonnes de riz , 60 000 tonnes de sucre et 30 000 tonnes d’huile alimentaires », a affirmé le ministre de l’Industrie et du Commerce. Il a aussi ajouté que ces mesures confortent celles déjà en cours relatives à la subvention  du Gaz, des hydrocarbures, des médicaments essentiels, de l’eau, de l’électricité , des intrants agricoles , des engrais  et des exonérations douanières  et fiscales  accordées  aux entreprises en difficultés. « Tous ces efforts du gouvernement  se chiffrent à des milliards délaissés pour le bien-être des populations maliennes dans un contexte de rareté des ressources budgétaires », a-t-il fait remarquer.

Par ailleurs, il a indiqué que la tendance des prix sur le marché national de la plupart des produits suivi par le Ministère de l’Industrie et du Commerce  est à la stabilité. A en croire le ministre, les équipes de Brigade de la Direction Générale du Commerce et de la Concurrence (DGCC) veilleront à l’effectivité des prix plafonds fixés. « Le prix du pain est de 250F  pour la miche et 125F  pour le moitié. Tous ceux qui vendent hors du prix convenu s’exposera à des sanctions. Le respect de ces prix demeure une obligation à tous les niveaux du circuit de distribution. Les contrevenants seront sanctionnés », a martelé le Ministre, invitant par ailleurs les populations à s’impliquer en dénonçant les contrevenants aux mesures arrêtées. », Avertit le Ministre.

A la question relative à la stabilité du prix de pain, Modibo Keita répondra que le prix demeure intact jusqu’au mois de décembre à condition que le prix de la farine sur le  marché international ne subit pas de fluctuation. «  Si le prix de la farine de bleu baisse, l’incidence sera su immédiatement. Dans le cas échéant si le prix augmente,  on y peut rien. Mais, on va revenir   sur la table   de discussion avec l’Etat comme on a l’habitude s’il y a possibilité de subvention », a précisé Modibo Keïta , avant d’inviter les commerçants à ne pas chercher de profit de trop .

B. SIDIBE/ Malipost.Net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici