PROMOTION 2018-2020 DE LA FILIERE COUPE ET COUTURE DU CIC: Le parrain Mamadou Oumar Sidibé équipe tous les diplômés d’une machine

0
162

« Au lieu de donner du poisson à quelqu’un, il faut l’apprendre à pêcher », dit un vieux proverbe bambara. Désigné parrain de la première promotion de Coupe et Couture du Centre industriel et commercial (CIC) Mamadou Oumar Sidibé, président du Parti pour la Restauration des Valeurs du Mali (PRVM-Fasoko) a célébré cette sagesse traditionnelle en remettant une machine à coudre à tous les diplômés. C’était le samedi 7 novembre 2020 lors de la cérémonie de sortie de ladite promotion à Niamakoro.
Le parti du chameau blanc est, sans doute, l’un des rares partis politiques maliens qui relèvent le défi de la cohérence entre ses idéologies et ses actions sur le terrain. Déclaré et reconnu être un parti des jeunes et des femmes, et fortement engagé dans le combat politique pour l’autonomisation de ces deux franges de la population malienne, le PRVM-Fasoko, à travers son président Mamadou Oumar Sidibé, s’est fait remarqué sur ce terrain. En récompense à ses efforts en faveur des jeunes et des femmes du Mali, honneur a été fait à son président de parrainer la première promotion de Coupe et Couture CIC du Groupe scolaire Biasson Dembélé, une promotion qui porte aussi son nom. En plus d’accepter cet honneur, il a aussi mis le paquet en évitant aux jeunes diplômés, majoritairement des filles de basculer dans le chômage comme bon nombre de jeunes diplômés maliens.
Pour se faire, il a agi de la plus belle manière en dotant tous les diplômés d’une machine de couture neuve avec tous ses accessoires de quoi les rendre productifs dès le lendemain de la remise officielle de leurs attestations.
Les bénéficiaires sont rentrés en possession de leurs cadeaux lors de la cérémonie officielle de sortie de ladite promotion en présence du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Mohamed Salia Touré.
Pour rappel, cette première promotion Coupe et Couture du CIC est composée de onze (11) femmes et d’un (1) homme.
En faisant ce geste aux nouveaux diplômés, Mamadou Oumar Sidibé envoie un signal fort qu’il faut attendre d’être ministre dans le gouvernement pour commencer à entreprendre des actions pouvant aider les jeunes maliens à échapper au chômage.
Pour lui, cette 1ère promotion du CIC se caractérise aussi par l’ascension sociale féminine. « A cet effet, je rappelle ma conviction est que l’avenir du monde est intimement lié à celui et aux conditions des femmes. La femme est au début et à la fin de toutes les grandes œuvres qui ont laissé des traces. J’assume avec fierté ce parrainage ! Aussi, soyez en tous remercié pour cette marque d’estime et de confiance. Je vous rassure que je reste disponible en tout ce qui concerne l’amélioration des conditions des femmes et des jeunes », a dit le parrain.
Il a aussi fait l’apologie du travail bien fait auprès aux heureux diplômés. « Si ce moment de joie est intense, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit que d’une étape dans la vie. Le diplôme est certes important, toutefois il ne s’agit que d’un outil. Vous allez quitter la vie d’apprentissage, pour aller affronter la vie professionnelle. Soyez si donc assidu et persévérant », a conseillé Mamadou Oumar Sidibé.
Au cours de la cérémonie de remise des machines de couture, la porte-parole du corps professoral du CIC n’a pas caché son soulagement.
Selon elle, les machines à coudre du parrain permettront aux jeunes diplômés de faire leurs premiers pas dans le monde professionnel en toute sérénité. « Chaque de ces machines est une entreprise opérationnalisée par Mamadou Oumar Sidibé », a-t-elle vivement salué.
Malipost

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici