RAPPORT ANNUEL 2020 DU VEGAL : Samba Baby donne de nouvelles matières au Pôle économique et financier de Bamako

0
73

Malgré l’impact de la COVID-19 qui a affecté négativement l’exécution de son programme initial de vérification pour l’année 2020, le Bureau du Vérificateur Général (BVG) n’a pas manqué au rendez-vous annuel avec la Présidence de la République. Sur les 33 missions prévues pour l’année 2020, Samba Baby et son équipe ont pu réaliser 22 missions. Pour ces efforts consentis, le président de la Transition a vivement félicité et remercié le Vérificateur général et son équipe d’experts pour le travail contraignant abattu. C’était le mardi 12 octobre 2021 lors de la cérémonie de remise officielle du rapport au Chef de l’État.
La cérémonie officielle de remise s’est déroulée à Koulouba en présence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga et de plusieurs membres du gouvernement.
Cette cérémonie est un événement majeur pour le Bureau du Vérificateur général, a rappelé Samba Alhamdou Baby.
Selon lui, elle symbolise le résultat d’une année de travail d’investigations au sein de différents services publics, à l’issue desquelles une cartographie d’irrégularités a été établie et les recommandations conséquentes sont formulées.
Avant de parler du fond du document réalisé par son équipe en vue de promouvoir la bonne gouvernance au Mali, le Vérificateur Général a souligné que l’impact de la COVID-19 a affecté négativement l’exécution du programme initial de vérification pour l’année 2020 du Bureau du Vérificateur Général qui a réalisé 22 missions sur les 33 prévues.
Le Vérificateur général a ensuite précisé que les vérifications se répartissent en 12 vérifications financières ou de conformité, 4 vérifications de performance, 5 vérifications de suivi des recommandations. « Quant à la mission pilote d’évaluation de politique publique initiée pour la première fois au Bureau, elle a porté sur la composante « Santé et Hygiène Publique » du Programme de Développement Socio-Sanitaire – Phase III (PRODESS III) dont la majorité des objectifs assignés n’ont pas été atteints, en dépit des efforts fournis dans certaines domaines », explique Samba Baby.
A l’en croire, le choix de ces 22 missions a été basé non seulement sur la traditionnelle cartographie des risques utilisée par le Bureau mais aussi sur l’importance des secteurs d’activités des entités vérifiées.
Les missions de vérification ont concerné un service de l’Administration centrale, des services extérieurs, des organismes personnalisés, des sociétés minières et des Collectivités territoriales.
Selon le Vérificateur général, les missions ont couvert essentiellement six domaines : la sécurité alimentaire, les infrastructures et la sécurité routière, la gouvernance institutionnelle, le développement local, la santé, l’énergie et l’eau. Les services concernés sont l’Office des produits agricoles du Mali (OPAM), le Nouveau complexe sucrier du Kala supérieur (N-Sukala SA), l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser), le Fonds d’entretien routier par l’Agence d’exécution des travaux d’entretien routier (Ageroute), la Direction administrative et financière de la Primature et certains services extérieurs, la Société malienne de gestion de l’eau potable (Somagep-SA) et la société Énergie du Mali (EDM-SA).
Trois missions de vérification de performance ont porté sur les Communes de Bougouni, Siby et Fana et deux missions de suivi des recommandations sur les communes de Koulikoro et de Baguinéda. La gouvernance et la gestion administrative du Centre hospitalier universitaire Gabriel Touré ainsi que le système de mise à disposition des médicaments de la Pharmacie populaire du Mali, audités lors de précédentes vérifications, ont fait l’objet de suivi des recommandations.
Samba Baby a aussi rappelé le partenariat fort qui existe entre la Section des Comptes de la Cour Suprême, les Pôles Economiques et Financiers, le Conseil National de la Société Civile et les acteurs de la gouvernance dans le cadre de la lutte contre la corruption et la délinquance économique et financière.
En retour, le président Assimi KOITA a félicité le Vérificateur Général et son équipe d’experts pour le travail contraignant que le BVG a abattu durant une année entière et qui a permis de produire le présent rapport car, au regard des principes de justice et d’équité, la détermination du Bureau du Vérificateur est indispensable pour l’avènement d’une gouvernance vertueuse afin que le peuple retrouve sa souveraineté économique et financière.
Youssouf Z KEITA

LISTE DES SERVICES VERIFIES POUR L’EXERCICE 2020
Les vérifications financières ou de conformité ont concerné :
– la Direction Administrative et Financière de la Primature ;
– l’Ambassade du Mali au Caire en Egypte ;
– l’Ambassade du Mali à Brazzaville en République du Congo ;
– l’Ambassade du Mali à Addis-Abeba en Ethiopie ;
– les Entrepôts Maliens en Côte d’Ivoire (EMACI) ;
– les Entrepôts Maliens au Sénégal (EMASE) ;
– la Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP-SA) ;
– le Fonds d’Entretien Routier par l’Agence d’Exécution des Travaux d’Entretien Routier (AGEROUTE) ;
– l’Agence Nationale de la Sécurité Routière (ANASER) ;
– l’Office des Produits Agricoles du Mali (OPAM) ;
– le Nouveau Complexe Sucrier du Kala Supérieur (N-SUKALA SA) ;
– la traçabilité des paiements sociaux effectués par les sociétés minières (SOMILO-SA et GOUNKOTO-SA).
Les vérifications de performance ont porté sur :
– la Société Energie du Mali (EDM-SA) ;
– la Commune Urbaine de Bougouni ;
– la Commune Rurale de Siby ;
– la Commune Rurale de Guégnéka (Fana).

Les vérifications de suivi des recommandations ont concerné :
– la vérification de performance, de la gouvernance et la gestion administrative du Centre Hospitalier Universitaire Gabriel Touré (CHU-GT) réalisée en 2018;
– la vérification de performance du système de mise à disposition des médicaments aux clients par la Pharmacie Populaire du Mali (PPM) réalisée en 2018 ;
– la vérification financière des opérations d’exécution budgétaire de « Aéroports du Mali » (ADM) réalisée en 2018 ;
– la vérification financière des opérations de recettes et de dépenses effectuées par la Mairie de la Commune Rurale de Baguinéda-Camp réalisée en 2018 ;
– la vérification financière des opérations de recettes et de dépenses de la Commune Urbaine de Koulikoro réalisée en 2017.


Source: Le Prétoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici