REUNION D’URGENCE ENTRE COLONELS PUTCHISTES A KATI : Le PM Choguel était le grand absent !

0
202

Suite aux évènements survenus le vendredi 3 septembre 2021 à Bamako occasionnant la libération extrajudiciaire du Commandant de la FORSAT, le Commissaire divisionnaire Oumar Samaké par des policiers en colère, des sources concordantes informent qu’une réunion secrète entre Colonels putschistes s’est tenue tard dans la soirée à Kati en absence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga.
Le comportement honteux des policiers, qui au cours d’une démonstration de muscle sont allés extirper de force le prisonnier Commandant de la FORSAT arrêté dans l’affaire dite massacre des manifestants du M5-RPM en juillet 2020, a révélé au grand jour les failles évidentes de la gouvernance sous la direction du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga. Au regard des dérives à répétition sous la transition, il est clair que l’exécutif malien a le dos au mur. Petit à petit, le pays bascule dans la violence et dans la déperdition. Et ni Koulouba ni la Primature ne donne l’impression de maitriser quelque chose.
C’est dans cette confusion totale que des sources concordantes annoncent la tenue d’une réunion d’urgence secrète entre les militaires à Kati dans la soirée du vendredi 3 septembre 2021 soit le même jour de la manifestation des policiers d’ailleurs très déplorée par l’opinion nationale et internationale. Le hic est que, toujours selon nos sources, cette réunion s’est ténue en absence du Chef de l’exécutif, à savoir le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga qui n’aurait même pas eu droit à une simple information de la tenue de la rencontre et encore moins être invité à y participer. Qu’est ce que les militaires se sont dits là-bas à Kati ? Pourquoi le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga n’a pas été informé de cette rencontre ? Autant de questions qui sont pour le moment sans réponses.
Pour des exigences de recoupement, nous avons joint au téléphone le Conseiller spécial à la Communication du Premier ministre, notre confrère Abdoulaye Koné qui a démenti l’information évoquant « une rumeur » distillée sur les réseaux sociaux avant de nous promettre un communiqué officiel de démenti qui n’est jamais arrivé jusqu’au moment où nous mettons cet article sous presse. Qu’est ce qui a bloqué finalement le communiqué promis ? Allez-y demander à Abdoulaye Koné.
Zeïd Kéita

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici