SOMAGEP SA: Le BVG découvre des irrégularités financières de plus 678 millions FCFA

0
219

La gestion de la SOMAGEP-SA, qui repose sur la charge exclusive de l’exploitation de l’ensemble des infrastructures publiques d’eau potable sur le territoire national, est tributaire d’une mauvaise gouvernance qui compromet sa continuité. C’est ce qui ressort du rapport des hommes de Samba Alhamdou Baby après leur passage à cette structure publique de gestion de l’eau au Mali.

En effet, des travaux de la présente vérification financière ont fait ressortir que les opérations de recettes, de dépenses et de trésorerie effectuées au titre des exercices 2016, 2017, 2018 et 2019 (30 septembre) ne sont pas conformes aux textes réglementaires et aux procédures en vigueur à la SOMAGEP-SA, ce qui remet en cause leur régularité et leur sincérité.

Les dysfonctionnements administratifs constatés sont relatifs au non respect des modalités de demande de renseignements et de prix. La SOMAGEP-SA a rencontré un manque d’efficience de la Direction Commerciale et Clientèle qui, au détriment des procédures internes, traine des impayés de clients actifs qui dépassent le milliard de francs CFA.

L’analyse des états financiers de la SOMAGEP-SA démontre que la continuité de son exploitation était compromise depuis 2017, car la somme de ses capitaux propres, soit 164,960 millions, est largement inférieure à la moitié de son capital social qui est de 2 milliards de Francs CFA.

La mise en œuvre des recommandations formulées par la mission devrait permettre de corriger ces insuffisances. La vérification a relevé des irrégularités financières d’un montant de 678,474 millions de FCFA. La situation financière globale fut détériorée au fur et à mesure par des dépenses indues, des frais de mission non justifiés qui s’élèvent à 462,988 millions de FCFA et des achats excessifs de produits chimiques et de matériels hydrauliques et électromécaniques à hauteur de plusieurs milliards de FCFA avec des prix unitaires qui varient au gré du fournisseur.

En plus les responsables chargés des achats ont effectué des acquisitions de produits chimiques, de matériels hydrauliques et électromécaniques en violation des règles de passation des marchés Publics et des procédures internes d’achat. Alors, pour améliorer ses performances techniques et financières, la SOMAGEP-SA a besoin d’enclencher le processus d’une meilleure gouvernance afin de rationaliser ses dépenses et sécuriser ses recettes, et cela pour le bien de la population malienne qui peine à avoir un accès régulier à l’eau potable.

Les dossiers transmis au Pôle économique

Après ses opérations de vérification, le Bureau du Vérificateur général a dénoncé et transmis ceratains dossiers au président de la section des Comptes de la cour suprême et au procureur de la République près le tribunal de Grande instance de la commune III du District de Bamako, chargé du Pôle économique et financier relativement : aux droits d’enregistrement et à la redevance de régulation non versés pour un montant de 138 645 851 FCFA sur contrats payés ; aux dépenses fractionnées ; à l’indemnité compensatrice de congé non due pour le DG pour un montant de 23 915 390 FCFA ; à la dépense indue au profit du Président du Conseil d’Administration pour un montant de 15 000 000 FCFA ; aux dépenses non justifiées par le Président du Conseil d’Administration pour un montant de 7 189 660 FCFA ; aux dépenses non justifiées sur la caisse de la Direction Générale pour un montant de 30 735 000 FCFA ; aux frais de mission payés mais non justifiés par des agents de la SOMAGEP-SA pour un montant de 462 988 373 FCF

YZK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici