SOUPÇONS D’ABUS SEXUELS EN MILIEU DU BASKETBALL : Une enquête sera ouverte

0
152

Le New York Times, un journal américain a fait des révélations dans le cadre d’abus sexuels dans le milieu du basketball malien. Pour affirmer ou infirmer ces actes de harcèlement sexuel, une enquête sera ouverte.
Le milieu du basketball malien fera l’objet d’une enquête bientôt. Cela arrive suite aux allégations de harcèlement sexuel dont certaines joueuses maliennes seraient victimes. Dans un communiqué publié le 13 juin 2021, la fédération malienne de basketball dirigé par Harouna B Maiga a développé que le secrétaire général de la FIBA a informé la Fédération malienne de basketball de l’ouverture d’une enquête disciplinaire, suivie de suspension provisoire contre certains membres de la Fédération suite à une enquête d’un journal sur des cas d’allégations de harcèlement sexuel sur des mineurs. « La Fédération prend acte de la décision de la FIBA et l’assure de sa franche collaboration jusqu’à l’aboutissement de l’enquête. FMBB condamne tout acte de harcèlement des mineures d’où qu’il vienne et prendra en toute responsabilité toutes les actions qui s’imposeront. Dans cette épreuve, tout en apportant son soutien à ses membres incriminés et au président Hamane Niang, la FMBB remercie et exprime sa reconnaissance à toute la famille du basketball malien et international qui manifeste sa solidarité à notre pays… », a conclu le communiqué le fédération malienne de basketball.
Hamane Niang décide de se retirer le temps de l’enquête
Le président malien de la Fiba, Hamane Niang, accepte de se retirer pendant qu’une enquête est menée sur les allégations de harcèlement sexuel systémique au sein de la Fédération malienne de basketball (FMB). Des inquiétudes sont soulevées le 10 juin par le New York Times et Human Rights Watch, ce qui a conduit l’organe directeur mondial du basketball à ouvrir une enquête sur ces allégations. Le responsable de l’intégrité de la Fiba, le professeur Richard McLaren, confirme que le rapport devrait être remis peu après les Jeux olympiques.
En plus de la mise à l’écart de Niang, la Fiba suspend également trois personnes liées à la FMB de « toutes les activités de la Fiba pendant que l’enquête est menée : l’entraîneur Amadou Bamba, l’entraîneur Oumar Sissoko et l’officiel Hario Maiga.
Par ailleurs, la déclaration de la Fiba explique également qu’il est signalé que Niang « connaissait ou aurait dû connaître les abus sexuels au sein de la Fédération malienne de basketball, en particulier lorsqu’il était à la tête de cette fédération de 1999 à 2007. »
Niang, qui est président de la FIBA depuis 2019, « nie fermement les allégations et prend la décision de se retirer temporairement pendant que l’enquête est menée. Il offre également sa pleine collaboration à l’enquête. »
Dans l’intervalle, le premier vice-président de la Fiba, le cheikh Saud Ali Al-Thani, prendra le relais et assurera la présidence par intérim. Notons également que la FIBA a suspendu Cheick Oumar Sissoko, Aka coach Yanki, Amadou Bamba. Une dizaine d’autres officiels de la fédération malienne de basketball seraient impliqués. L’enquête devra durée quatre mois.

Yacouba TANGARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici